Boutique

L’amiante un sol à découvrir

ISBN: 2-922668-36-6

Quatrième de couverture: 

« La collection ‘’IOO ans noir sur blanc’’ publiée par Les Éditions GID raconte le Québec de 1860 à 1960. Chronique en images et en textes de l’histoire des régions, elle met en lumière, pour mieux le garder en mémoire, un proche passé. 

Leeds, Broughton, Thetford, Ireland, Coleraine, Adstock, Price, Garthby, Wolfestown… des noms évocateurs d’ailleurs, pourtant des noms donnés à des cantons bien québécois dont l’histoire vous est ici racontée. En quelque 200 clichés anciens commentés par l’auteur, un siècle de l’évolution d’une région colonisée seulement depuis 1860 se développe sous vos yeux, et ce, au fil de transformations profondes qui conféreront une renommée internationale à certaines de ses villes. 

Avec ses paysages enchanteurs, avec ses richesses naturelles qui ont permis à son territoire de se développer de façon fulgurante, avec ses gens plus forts que nature qui ont littéralement déplacé des montagnes, bref avec son histoire particulière, la région de L’Amiante se distingue, jusque dans son appellation qui rappelle une longue tradition mono-industrielle fondée sur le célèbre matériau, chéri par les uns, honni par les autres, que l’on a qualifié d’« or blanc’. En fait, c’est un territoire à part, une sorte d’enclave qui se différencie des Cantons-de-l’Est, mais aussi de la Beauce, sa voisine. Cette réalité se reflète sur l’identité collective qui n’est ni estrienne ni beauceronne. Et ces traits distinctifs sont l’œuvre des pionniers qui, à l’image des mineurs de la page couverture, ont conjugué leurs efforts pour former une région à part entière. 

L’Amiante, un sol à découvrir, huitième numéro de la collection « 100 ans noir sur blanc», constitue une première synthèse portant uniquement sur cette portion du territoire québécois. Au fil des pages défile un foisonnement d’images anciennes glanées auprès de collectionneurs et dans les centres d’archives qui ont su conserver ces riches témoins du passé. À vous maintenant de les découvrir. »

L’amiante un sol à découvrir

$29.95

- +
Catégorie :

Description

ISBN: 2-922668-36-6

Quatrième de couverture: 

« La collection ‘’IOO ans noir sur blanc’’ publiée par Les Éditions GID raconte le Québec de 1860 à 1960. Chronique en images et en textes de l’histoire des régions, elle met en lumière, pour mieux le garder en mémoire, un proche passé. 

Leeds, Broughton, Thetford, Ireland, Coleraine, Adstock, Price, Garthby, Wolfestown… des noms évocateurs d’ailleurs, pourtant des noms donnés à des cantons bien québécois dont l’histoire vous est ici racontée. En quelque 200 clichés anciens commentés par l’auteur, un siècle de l’évolution d’une région colonisée seulement depuis 1860 se développe sous vos yeux, et ce, au fil de transformations profondes qui conféreront une renommée internationale à certaines de ses villes. 

Avec ses paysages enchanteurs, avec ses richesses naturelles qui ont permis à son territoire de se développer de façon fulgurante, avec ses gens plus forts que nature qui ont littéralement déplacé des montagnes, bref avec son histoire particulière, la région de L’Amiante se distingue, jusque dans son appellation qui rappelle une longue tradition mono-industrielle fondée sur le célèbre matériau, chéri par les uns, honni par les autres, que l’on a qualifié d’« or blanc’. En fait, c’est un territoire à part, une sorte d’enclave qui se différencie des Cantons-de-l’Est, mais aussi de la Beauce, sa voisine. Cette réalité se reflète sur l’identité collective qui n’est ni estrienne ni beauceronne. Et ces traits distinctifs sont l’œuvre des pionniers qui, à l’image des mineurs de la page couverture, ont conjugué leurs efforts pour former une région à part entière. 

L’Amiante, un sol à découvrir, huitième numéro de la collection « 100 ans noir sur blanc», constitue une première synthèse portant uniquement sur cette portion du territoire québécois. Au fil des pages défile un foisonnement d’images anciennes glanées auprès de collectionneurs et dans les centres d’archives qui ont su conserver ces riches témoins du passé. À vous maintenant de les découvrir. »

Vous prévoyez une visite?

Voici quelques consignes pour planifier votre venue. 

Le port du masque est obligatoire dans l’ensemble des bâtiments du Musée et du KB3. Les visiteurs sont tenus de maintenir une distance de deux mètres en tout temps et le lavage de mains est obligatoire à l’entrée et la sortie des expositions et des bâtiments. Si vous éprouvez des symptômes apparentés à la COVID-19, communiquez avec notre service à la clientèle afin de reporter votre visite.

 

Renouvelez votre abonnement

Service en ligne

Facilitez votre renouvellement en utilisant notre service en ligne de paiement et d’inscription.

Contact